Rechercher

L'équation de l'ergonomie

▶︎ L'ergonomie au service du confort au travail.


Tout d'abord, nous entendons très souvent parler d'ergonomie et notamment dans le monde du travail, mais savez-vous réellement ce que cela signifie ?


Voici une explication qui pourrait vous aider à mieux assimiler ce terme : l'ergonomie au bureau comprend un ensemble de règles qui permettrait, une fois appliquées, de limiter (voire éliminer) les troubles musculo-squelettiques qui pourraient être causés par une mauvaise posture assise et longue au bureau, notamment lorsque nous occupons des postes informatiques.


Il semble donc nécessaire d'être attentif à notre corps au cours de la journée dans le but de transformer son espace de travail en lieu agréable et peu contraignant pour notre physique.


Pour vous aider à trouver ce bien-être, nous allons voir ensemble trois éléments de base qui constituent l'équation ergonomique :


❶ Posture

❷ Mouvement

❸ Repos



1. Une posture neutre


Nous pensons que la position assise ne demande que peu d’effort physique, cependant, il faut savoir que certaines parties du corps subissent des troubles de façon continue dû à un mauvais positionnement, c'est d'ailleurs souvent le dos qui en paye les frais.


Afin de limiter au maximum les contraintes sur votre corps, nous conseillons alors d'adopter une posture droite sur une chaise de bureau adaptée. L'écran, le clavier et la souris doivent aussi être correctement positionnés. À noter que l'écran devrait se situer à une distance minimale de 60 cm de vous et face à vos yeux.


Cette posture là va ainsi permettre une impression naturelle et donc confortable, mais, elle permet également d'user de moins d'énergie en exerçant une pression minimale sur le corps.



2. Un mouvement volontaire


Comme nous l'avons vu plus haut, une position assise trop longue est néfaste pour le corps, ainsi, passer d’une posture à une autre—notamment de la position assise à debout— aide à prévenir les risques cumulatifs et aide à améliorer la circulation, la combustion des calories et la gestion de l’insuline.


Il est également possible d'opter pour un siège "assis-debout", qui permet d'alterner, comme son nom l'indique, entre la position assise et la position semi-debout. Cela contribue au soutien d'une partie du poids du corps et améliore le taux de mobilité évitant ainsi la position assise prolongée.


Le mouvement régulier et volontaire est donc moins fatiguant puisqu'il évite une posture assise en continue, il favorise également la vigilance et l'équilibre et enfin aide à l'amélioration de la circulation sanguine.



3. Le temps de repos


En plus d'avoir un effet bénéfique sur vos performances et votre concentration, la pause pendant la journée de travail l'est pour votre santé. La position assise à son poste de travail apporte en effet des tensions dans le cou, les épaules et le dos, mais entraine aussi des problèmes de circulation du sang. En ergonomie, nous considérons donc qu'il est primordial de faire des pauses brèves et fréquentes.


Se lever et faire quelques pas laissent le corps récupérer après une longue position assise. Il ne s'agit alors pas de passer de votre chaise de bureau à la chaise de la cafet' ! Mais il s'agit de changer de posture par rapport à celle que vous aviez précédemment. Des étirements occasionnels peuvent également être rajoutés, puisque c'est un excellent moyen de détendre vos yeux, vos poignets et votre corps.


Le moment de faire une pause est celui où l’on commence à se sentir fatigué et à perdre sa concentration. Il vaut mieux faire plusieurs petites pauses plutôt qu'une seule longue. Aussi, n'hésitez pas à souligner la nécessité des pauses auprès de vos collaborateurs, trop régulièrement négligées.



Réunis, ces trois éléments forment l'équation ergonomique et contribuent ainsi à une vision globale du bien-être et du confort en milieu professionnel.


En suivant ces quelques règles, votre corps sera moins crispé et donc les blessures récurrentes dues à la répétition des mêmes gestes seront atténuées.